Le Café SAGUI

La journée du 7 mars 1871 a permis à françois SAGUI de rentrer dans ses foyers, et de parfaire la succession de son père Baptiste, qui avait eu descendance d'un second mariage et en avait favorisé les héritiers par testament cinq mois avant de décéder en sa maison à cabestany. Baptiste laissait à ses huits enfants, deux pièces de terre champs, pour son premier mariage et un grenier à foin, une maison avec patio attenant, un champs et deux vignes pour le second.
François est alors revendeur de pommes de terre et son grand frère, baptiste, revendeur d'huile. Le premier jugement rendu pour la succession de son père en date du 13 mars 1871, où il était représenté par baptiste, sera définitif le 20 mars 1873.

Ainsi le 15 octobre 1874 il achète un terrain appartenant à mm Théodore Carrère-Passama et françois foxonet-Caffort et 5 pièces de vignes, et le 12 mars 1875 demande l'autorisation de bâtir une maison le long et joignant en rase campagne le chemin d'interêt commun n°2 de perpignan à elne. Il cronstruira un café et d'une salle de danse, première maison du village éclairée au gaz.

Le 15 février 1877 il épouse marie rose catherine FOURCADE né à urbanya le 01-03-1854, et décédée le 10-10-1924.
Le 18 juillet 1877, il achète une pièce de terre attenante à la bâtisse pour agrandir son terrain. Le 18 février 1878 nait marie thérèse élisabeth SAGUI. En 1889 françois SAGUI construit sur le terrain attenant un magasin d'épicerie et de mercerie, et autre batisse servant d'écurie, cave et grenier à foin et terrain de 120m2. Il est proriétaire de 6 pièces de vigne de 3ha60 dit la dagoille. Il décéde le 24 août 1907 à 66 ans.
Ainsi sur la carte postale ci dessous au tout début du 20e siècle, à l'intersection de la rue à droite, le café SAGUI est suivi sur son étage unique de l'épicerie.



L'entre deux guerres

CARBASSE François né le 07juillet 1868 épouse marie SAGUI. En 1895 il possède 4ha20 de vigne et 1ha vigne perpigan pas de la coulobres. Le 29 octobre 1912, naissance de juliette, après clotilde et micheline.
En 1913 il loue l'épicerie à Monsieur Masardo jacques et le café à Monsieur Crambes, puis de 1913 à 1916 à Monsieur Bataille andré.

La Grande Guerre vera le départ au front de tous les hommes de 18 à 45 ans. François CARBASSE rejoint l'armée territoriale et part pour Bizerte.
En 1917, françois CARBASSE loue le café à Monsieur Hostallier françois. L'ancien café SAGUI subit la concurrence du Grand café à deux cents mètres de là, route de Saint Nazaire. Le 7 novembre 1919, françois et marie se font établir des passeports pour aller à Figueres par port bou, pour des raisons commerciales. le 10 décembre 1923 françois CARBASSE donne congé de l'épicerie à Monsieur Masardo.

La seconde guerre mondiale vera en l'année 1943 le décès de aimé MONTSARRAT et le 4 novembre de françois CARBASSE. La cave du café sera comblé. François PALES s'est marié avec juliette CARBASSE.

Le Café des Sports
L'après guerre sera le temps des tickets de pain et le rationnement. François et Aimée naîtrons dans une chambre qui est aujourd'hui une cuisine.marie SAGUI décéde le 13 janvier 1951.

Les hommes sont pris en photographie le long du mur de la maison côté rue clémenceau, puis le tour des femmes...


L'Épicerie du Midi est tenue par micheline CARBASSE qui a épousé Aimé MONTSARRAT.
François PALES, qui est assis sur la voiture, travaille au café jusqu'en 1962, où il transformera en profondeur la bâtisse, lui apportant le confort d'une salle de bain à l'étage et de la construction d'une terrasse. C'en est fini du café, une porte de garage remplace la devanture.